On a vu un article en anglais écrit par  un scientifique ( ?) qui explique que le Reiki est une absurdité. 

L’argument de base semble être que le KI n’ayant pas pu être démontré scientifiquement, le concept de base du Reiki est une illusion. 

Le Ki étant un concept culturel japonais, qui rassemble un grand nombre d’éléments connus des anciens hommes, il faudrait déjà que ce scientifique soit capable de comprendre le langage et ses subtilités avant d’écrire des âneries. 

Les hommes anciens ont vécu sans écriture, avec des traditions orales, bien plus longtemps que la dite civilisation historique, la préhistoire a duré très longtemps. Les anciens ont eu des milliers d’années pour explorer spirituellement l’univers. 

On voit avec le mouvement New Age, des concepts repris de l’Inde comme « l’éveil de la kundalini ». Hors si un sadhu parle d’éveil de la kundalini, il s’agit d’un concept culturel qui appartient à une certaine catégorie de spiritualités hindoues, par exemple les bhaktas vishnouites n’en parlent pas. 

Ce concept vient de groupes tantriques, mais il ne s’agit que de certains groupes tantriques, et pas de tous. 

La kundalini est un concept culturel comme l’est le KI japonais, ce qui entraîne le fait que des occidentaux passent leur vie à rechercher ce qu’est le KI, d’autres la kundalini. 

C’est comme si on prenait le sens littéral en parlant avec un shaman japonais, qui vous dirait qu’il voit un dragon, dont la tête part de cet endroit, et sa queue arrive là bas. 

Le fait est qu’il voit des courants d’énergies qui circulent à ces endroits, mais un interlocuteur non conscient de son langage métaphorique va interpréter ce qu’il aura dit de façon démente.

Quand on veut étudier une spiritualité étrangère, on a besoin d'avoir un minimum de bagage intellectuel.

De même certains occidentaux croient que le Ki au Japon est identique au Chi chinois.

Ils sont dans la même catégorie, ne pouvant comprendre les différences culturelles. Comme les japonais avaient une tradition orale, leur écriture a utilisé les caractères chinois pour écrire le japonais.

Cependant l'état d'esprit qui est la base des cultures chinoises et japonaises est très différent.

Le Reiki n'a pas de rapport avec les concepts de la médecine chinoise, ni du taoisme.

Si quelqu'un ne comprend pas cela, il ne peut que faire des erreurs dans la pratique du Reiki.

La culture spirituelle japonaise est beaucoup plus directe et intuitive, et comme le shinto, ne peut pas être enfermée dans des théories intellectuelles. C'est pourquoi le Reiki dans son vrai sens échappera toujours aux tentatives de l'enfermer dans un système.

Il faut rappeller que le Reiki n'est en aucun cas "la force universelle de vie", concept new age construit par erreur à base de concepts protestants (le soi disant monotheisme) et d'une mauvaise interprétation du Chi taoiste chinois.

Pour l'étudier sérieusement, il faudrait déjà dépasser les fausses croyances sur la réalité.

Les ennemis du Reiki sont surtout ceux qui sont enfermés dans une idéologie, comme le matérialisme et la religion, qui sont deux systèmes  de croyances qui controlent l'esprit de la majorité des gens sur la planète.

Il y a de plus en plus de sites en anglais qui attaquent le Reiki, ce sont des sites écrits en majorité par des chrétiens qui veulent nier l'existence du Reiki parce que ce n'est pas "Jésus". Donc c'est pas bon. Point.

Il y a aussi le problème que la plupart des écrits sur le Reiki se basent sur les croyances et les fantasmes du Reiki américain, New Age et croient que c'est cela le Reiki. Mais cela n'a aucun rapport avec Mikao Usui, ni avec la conception japonaise, ni avec le shamanisme japonais.

La confusion ne peut qu'augmenter chez les gens quand ils sont confrontés à autant de contradictions, car chaque culture possède une vision du monde différente, et beaucoup de gens ont tendance à croire aux systèmes. Ils ne voient pas que ces sytèmes ont des bases totalement différentes et ne peuvent être ni compatibles, ni vrais. Il n'y a plus de contradictions quand on comprend ce qu'ils sont, des contructions mentales et non pas des dogmes.

Le shinto qui ne construit pas de concepts ni de dogmes, conserve un esprit sain qui permet de traverser le temps et les mutations sans dommages.